Catherine Daufès-Roux
Députée de la 5ème Circonscription du Gard
Catherine Daufès-Roux
Députée de la 5ème Circonscription du Gard

UKRAINE

22 Fév 2022 Au national

Preuve, s’il en était encore besoin, que la chute du mur de Berlin n’a pas signé « la fin de l’histoire » : la reconnaissance par la Russie des régions séparatistes de l’Est de l’Ukraine.

Le moment est grave pour l’Europe et le monde.

S’il pouvait réveiller certains qui par dogmatisme idéologique, se plaisent à accabler si facilement l’OTAN de tous les maux, ou à opposer caricaturalement l’UE à toute souveraineté. Si depuis 2014 la Russie veut briser la souveraineté de l’Ukraine, c’est bien que cette dernière choisit de se tourner vers la démocratie européenne.

S’il pouvait disqualifier ceux qui font l’apologie de l’autoritarisme et de la violence exprimée par la vision de l’Homme et du monde du Président Russe … Ils sont (trop) nombreux, dans notre débat national, à s’en faire les relais (z)élés, à y prêter le flanc, pour leurs (très) petites propagandes électorales, au prix d’ingérences russes notamment. Leur credo, en rien original, étant de louer l’inversement des valeurs, de réécrire l’histoire pour la nier, d’accuser les principes démocratiques d’être la cause du déclin, du pire.

S’il pouvait réveiller ceux qui ont pu céder, ici en France, aux sirènes de ces discours assénant contrevérités et détournant l’histoire à grands renforts de « fermes de trolls » sur les réseaux sociaux.

Je les invite tout simplement, ne serait ce qu’un instant, à essayer de se projeter dans la peau et la perception d’un Ukrainien ou même d’un Russe pour lequel l’effondrement total n’est pas que théorique.

Nous avons un chef de l’Etat qui s’engage de toute sa volonté et de toutes ses forces pour à la fois maintenir le dialogue et condamner ce qui doit l’être, qui s’efforce de trouver les voies et moyens de sauver la paix. Qu’il soit soutenu par delà les divergences, par delà les frontières. Que la résignation et l’enfermement de chacun dans son intérêt propre, ne finissent par l’emporter. Ce serait une défaite pour chacun et pour tous.

Là est notre responsabilité collective, politique et citoyenne, tant au niveau européen que national, de répondre par l’unité à ceux qui n’attendent que de nous voir divisés et sombrant dans le reniement de ce que nous sommes.


Articles similaires

Derniers articles

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.