Catherine Daufès-Roux
Députée de la 5ème Circonscription du Gard
Catherine Daufès-Roux
Députée de la 5ème Circonscription du Gard

Visite de Jean Castex, Premier Ministre, à Alès

22 Avr 2022 En circonscription

C’est avant tout comme Alésienne, amoureuse de sa ville, des valeurs d’accueil et de la République, que j’ai accueilli hier le Premier Ministre, ancien Maire de Prades, Jean Castex. Le Maire Max Roustan et le Président d’Alès Agglomération Christophe Rivenq, lui ont réservé le meilleur accueil par une visite en immersion dans le cœur de notre ville en pleine revitalisation.

L’occasion de rendre compte du bilan, des résultats concrètement sur le terrain, notamment du plan national Action Cœur de Ville (équivalent pour les villes moyennes du plan « petites villes de demain »), par lequel d’importants investissements de l’État sont venus s’additionner à ceux de la Ville et de l’Agglomération, pour la rénovation de la cathédrale et de la médiathèque ; pour la réfection du cœur de ville et la revitalisation commerciale ; pour l’aménagement d’espaces partagés ; pour la rénovation des halles de l’abbaye et de la maison du commerce ; pour l’édification du Hup (maison de l’économie) Alès Myriapolis.

Je me réjouis que le gouvernement et la majorité dont je fais partie, par les budgets votés successivement, ont permis de tels investissements de l’Etat, conventionnés avec les acteurs du territoire. Fière d’être de la première ville de France signataire d’un contrat Coeur de Ville ; d’un territoire qui sait unir ses forces pour saisir les opportunités qui s’offrent à lui ! Depuis 30 ans, de ville minière, Alès est devenue une ville pionnière !

C’est est bien la preuve que l’État et les collectivités s’emploient à nouer des partenariats pour dynamiser les territoires, tous les territoires. Les grandes villes et métropoles ne sont pas les seules à en bénéficier, loin s’en faut. S’il y a encore du chemin à parcourir, nous réinvestissons dans les villes (petites et moyennes) et villages qui ont été trop longtemps délaissées au profits des grandes agglomérations urbaines.

J’ai néanmoins pris note d’un certain nombre d’écueils juridiques, réglementaires et administratifs qui sont autant de freins à la fluidité de mise en œuvre des programmes et projets menés par les communes et porteurs privés. Et ne ne manquerai pas de les relayer au niveau des ministères, aux fins d’amélioration.

***

Avec la 2e adjointe de la Ville d’Alès, Marie-Christine Peyric, les conseillers municipaux Hélène Cayrier, Bruno Mazuc, Fabienne Fages Droin, Nicolas Perchoc (2e vice président a l’agglomération), Léa Boyer (conseillère municipale et départementale) et Philippe Ribot (maire vice président à l’agglomération et conseiller départemental).

 


Articles similaires

Derniers articles

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.